Le bout du monde

Jeudi 22.09.2011 au Vendredi  07.10.2011

Au soir nous reprenons la route pour s’enchaîner encore quelques bonnes centaines de kils pour rejoindre Camerones, capitale du Saumon… On se trouve un camping histoire de se faire un petit point mécanique pour nos véhicules respectifs, ce sera 2 jours de bricolage sur Bobby particulièrement pour tenter de régler quelques unes des misères qu’il fait subir aux 2 Cht’is... et 2-3 bricoles sur le camion. On prendra bien sûr le temps de se griller un petit saumon blanc bien d’ici, super bon et super bien préparé par notre ami Thieb.

camping Camerones.jpg

                                    saumon blanc.jpg

Au terme de ce petit séjour camping bien sympathique nous reprenons la route vers le sud objectif Ushuaia, à la tombée de la nuit après quelques centaines de bornes de ligne droite de plus au palmarès, nous nous stationnons derrière une station-service YPF pour y passer la nuit, il y a un vent de fou qui nous fait danser toute la nuit… Au petit matin, il n’y a plus de Diesel Ultra 21 (le moins cher d’Argentine) du coup on fait péter nos jerricanes et on trace plus au sud pour trouver une autre station. Le long de la route tentative de chasse infructueuse pour  choper le diner, mais Jon trouve un gros œuf abandonné. Le sud se rapproche et au soir nous arrivons à Rio Gallegos, on passe la nuit derrière une autre station-service YPF, et au réveil on constate qu’on se trouve en pleine guerre du gasoil façon Mad Max, il y a des fils de camions qui attendent le rechargement des cuves du précieux Diesel Ultra 21… (3.71$ pesos le litre soit environ 0.74CHF) c’est assez bizarre car en fait c’est au sud que se situent les raffineries et forages… et ils sont même pas foutus d’alimenter les pompes les plus proches des usines ? On ne saura d’ailleurs pas pourquoi.

bienvenue en Terre de Feu.jpg    descente dans le sud.jpg  descente dans le sud 2.jpg  enfin le soleil.jpg

Le jour d’après nous passons tous chez le vétérinaire, puis d’un bureau à un autre et finissant bien évidemment par passer à la banque…  Une fois les papiers pour les chiens en ordre, on roule en direction du Chili mais en route on réalise que toutes les patates et oignons que nous avions acheté la veille ne passeront pas la frontière. Plutôt que de gaspiller nous nous ferons une purée digne de ce nom, 5kg de patates et 2 kg d’oignons minimum et un poulet comme dessert, à 5 personnes ! On a presque réussit à tout finir, on avait vraiment « les dents du fond qui baigne » comme on dit, les chiens ont fini le boulot. Après ça on était fin prêts pour passer les douanes et affronter les quelques 100km de piste pour rejoindre la Terre de Feu, sur le chemin on verra un camion renversé, bien impressionnant et pas très rassurant.  De retour sur la route, on rejoindra un bac pour nous faire passer le détroit de Magellan, au soir nous arriverons à Rio Grande pour passer une nuit derrière une station-service et repartir aussi vite que l’on est arrivé. La route se met à changer, les paysages aussi et le soleil prend le dessus, c’est une arrivée tout en beauté dans la mythique mais pas si incroyable que ça ville d’Ushuaia. Ville moche plantée au milieu d’un décor de rêve.

On fera notre première nuit devant un camping dans le haut de la ville, et au lendemain nous réparerons la direction du Land-Rover qui faisait encore des siennes, sacré Bobby qui ne veut plus tourner les roues, heureusement rien de trop grave, on est reparti dans la fin de la journée pour arriver dans la nuit au parc national de la Terre de Feu en allant se coucher avec cette pensée pour le moment du réveil qui nous laisserait découvrir un paysage de fou.

le parc régional.jpg  le bout du parc.jpg  une journée magnifique.jpg  départ ou arrivée.jpg

 Et en effet au petit matin après une nuit glaciale, la magie de l’endroit dans lequel on s’est réveillé nous a vite réchauffés. C’est vraiment exceptionnel la richesse du paysage, on se fera un petit déjeuner au bord de la rivière tranquilles. On prend la route pour faire les 2-3 kilomètres qui nous sépare de la fin de la route 3 qui s’arrête à la baie de Lapataia, et on passera la journée à visiter le parc. Le lendemain on finira tranquillement la visite du parc pour retourner vers Ushuaia et partir pour l’Estancia Moat en vue d’atteindre le bout de la dernière route du bout du monde.  « Y a une préfecture navale au bout du bout », on y aura vu les célèbres arbres couchés.

vents violents.jpg    c'était vrai.jpg    calés au bout.jpg

On se cale dans le coin vers un phare pour essayer de pêcher, se balader un coup et se faire un p’tit feu, résultat de la pêche, nul ou presque… ce soir on mangera des pois.

A partir de maintenant, la vraie remontée vers le nord commence, on se fera un arrêt à Tolhuin près du Lago Fagnano pour s’y caler, on aura quand même pas loupé la visite d’une Panaderia hyper connue dans le coin, La Union, réputée comme la meilleure dans toute l’Argentine. Les murs témoignent de toute les stars ou personnalités connues qui y sont passées.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×