Valdès et Punta Tombo

Mardi 13.09.2011 au Jeudi 22.09.2011:

On entame au petit matin les quelques bornes qu’il nous reste à faire pour atteindre Puerto Madryn, arrivés là-bas, pas très enchanté par cette ville qui n’est pas si moche, bien vivante mais qui pu le touriste de part ses prix exorbitants… On y fait quand même les courses, pas trop le choix et on trace direct via la péninsule Valdès. Après être passés à la caisse, 70$ par personne, on s’arrête le long d’une petite route qu’on a prise quelques bornes après l’entrée. Au levé du jour wahou ça pète bien, la nature, le soleil, la mer… un paysage magnifique. On se dirige vers Puerto Piramides histoire de prendre 2-3 infos sur la péninsule et on trace. Au soir on se trouve LE coin de fou, à l’abri du vent, près d’une saline dans un cadre trop incroyable, dommage qu’un paysan nous gicle 30 minutes après en nous disant que c’était interdit de camper là et que c’était privé. Pas grave on trace la route pour finir par se poser au bord de celle-ci, fatale erreur, c’est les gardes-faune qui nous gicle cette fois en nous faisant bien remarquer que c’était permis de camper mais uniquement à Puerto Piramides. Dégoutés on se tape passé 100 bornes de piste de nuit, trop dur et tout ça pour revenir au point de départ !

rencontre de Thieb et Alex.jpg    N'diagan N'diaye et Bobby.jpg    nos nouveaux compagnons de route.jpg    the king of parilla.jpg   

Le lendemain, bien reposés, on fait la rencontre de Thieb et Alex, un couple de Cht’is français bien sympathiques, on les avait déjà croisés sur la route auparavant mais sans s’arrêter, ils voyagent à bord de leur Bobby, un Land-Rover équipé d’une cellule camping qui leur fait bien des misères depuis quelque temps, Kevin se propose pour leur filer un coup de main pour plus tard hors de la péninsule. Durant l’après-midi on a observé les baleines qui défilaient gracieusement dans la baie non loin de nous tout en se tapant un petit apéro suivit au soir par une petite parilla (grill) pour que Thieb nous prépare un petit sandwich au poulet à l’Argentine… trop trop bon vraiment on se régale. On passera la nuit face à la mer…

une baleine pas loin de nous.jpg    king size phoque.jpg    queues de baleines.jpg    la mère et son

C’est au son des baleines qu’on se fait doucement réveiller… c’est d’ailleurs dans la matinée qu’elles sont les plus nombreuses à être présentes, elles passent vraiment très près de nous, c’est un moment de pur bonheur. Petite merde du matin, la pompe d’alimentation en eau du réservoir intérieur nous a lâché… nice quality dira-t-on ironiquement. Dans la journée on rejoindra la falaise depuis laquelle on aura la chance d’observer des lions de mer, impressionnant, on fait la connaissance de 2 touristes italiens, la cinquantaine, bien sympa avec qui on prend le temps de discuter un coup… pour l’un d’entre eux, être là parmi les baleines c’est un rêve de longue date, ses yeux brillent lorsqu’on lui parle de notre objectif de rejoindre l’Alaska car ce serait son 2ème plus grand rêve dira-t-il…

lions de mer.jpg    pas content au réveil!.jpg    dure la vie (il est pas mort!).jpg    le jump de la baleine.jpg

Au soir, un petit bus Mercedes MB100 immatriculé en France nous rejoint sur la plage, c’est Quentin et Cécile, un jeune couple de parisien qui a pour objectif en une année de traverser le continent pour rejoindre le canada, on fait connaissance et ils nous parlent de la rencontre une heure auparavant d’une famille de suisses voyageant dans un grand camping-car… C’est les sixenroute !!! Dans la préparation du voyage on avait visité leur site internet et on voulait les rencontrer, comme le hasard fait trop bien les choses. En partant à la recherche d’eau, Kevin et Alexia les retrouvent un peu plus loin dans le village, on fait vite fait connaissance et ils se proposent de tous nous emmener sur une plage de laquelle on verrait encore plus de baleines et de plus près, on est tous partant, en avant le convoi de 4 véhicules est parti direction Punto Pardellas. Nous y arrivons de nuit par une piste hyper poussiéreuse à en faire mal au nez (on ferme le convoi y faut dire) mais bon c’est trop bien de se dire qu’on est dans un endroit de fou mais qu’on ne pourra apprécier pleinement sa splendeur qu’au petit matin… Et au réveil, wahou le top, petite plage bien sauvage, des baleines à  nous en mettre plein la vue, on prendra le café et le maté assis dans le sable à discuter. Au cour de la journée, nous nous sommes tous posés sur un grand caillou façon terrasse et on a pris le temps d’apprécier le spectacle juste incroyable de toutes ces baleines qui faisaient un show rien que pour nous, magique, nous avons aussi pas mal discuté voyage. Petite note mais non des moindres pour Valérie, la maman des sixenroute qui nous a préparé des lasagnes dont on se souviendra autant que des baleines tellement qu’elles étaient bonnes… Au soir nous avons tous squatté dans le camping-car (13 personnes quand même) pour y manger et y passer la soirée en jouant à un jeu de carte interactif nommé le loup-garou, super bon moment nous avons bien déconné.

le convoi de valdès.jpg    session lasagnes deluxe.jpg    on prend du bon temps.jpg    on laisse le soleil se coucher tranquillement.jpg

Au lendemain Quentin et Cécile ainsi que les sixenroute prennent la route… On dira que c’était une rencontre hyper enrichissante pour nous tous mais malheureusement bien trop courte, on restera très impressionnés par ce qu’a accompli cette famille exceptionnelle, on ne peut que leur tirer notre chapeau. La suite de cette après-midi se passera pour certains à pêcher mais sans succès, dommage, et à glander dans le coin tout en se tapant l’apéro trankilou. Au levé du jour, grande motivation pour se faire le tour de la péninsule, on part assez tôt car c’est relativement grand et l’on doit impérativement le faire en un jour vu qu’il est interdit de dormir ailleurs qu’au village. Journée bien sympa toujours accompagnés d’Alex et Thieb qu’on ne quittera pas de si tôt, on a vu aux différents points de vue de la réserve des pingouins, des lions et éléphants de mer ainsi que des baleines, encore, mais pas de chance les orques n’étaient pas au rendez-vous, dommage mais on va déjà s’estimer heureux d’avoir déjà vu tout ça ! Nous ne ferons quand même pas les pénibles.  

 Billy et ses nouvelles copines.jpg    l'équipe au complet.jpg    on est pas bien là?.jpg    l'équipe.jpg

 

Nous sommes arrivés à Trelew tous ensemble pour les grandes courses, on a plus rien à bouffer alors on se touve un supermercado mas barato (le moins cher) et on s’enflamme… puis on trace la route direction Punta Tombo, on y arrivera tard le soir. On a acheté tout le nécessaire pour se faire une soirée Empanada (espèce de Tacos)… MMMMmmmmm miam miam Alex et Thieb veulent nous montrer comment faire. On met tous la main à la pâte et c’est pas trop mal réussi, on cuisine tout en se tapant l’apéro tranquillement, sans cacher que ça finira en bonne soirée bien mémorable (ou pas), dans tous les cas on a finit au petit matin (pour certains) et franchement on a vraiment bien rigolé… Mais attention, on dira que ce qui se passe à Punta Tombo reste à Punta Tombo ! Lendemain c’est journée repos dodo récupération… en plus y fait moche, va bien. Biens reposés et un peu plus frais, le temps s’étant nettement amélioré, nous décidons quand même d’aller voir les pingouins vu qu’on était quand même venus pour ça à la base et ça valait le coup, parc naturel gratuit car hors saison, cool, environ 200'000 têtes de petits pingouins de Magellan complètement rincés de leur long voyage depuis l’Atlantique, c’est super impressionnant d’en voir tellement réunis en un même endroit.

empanadas party .jpg    la fête bat son plein.jpg    les pingouins de Magellan.jpg    beaucoup de pingouins.jpg          

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site