La Carettera Australe, patagonie chilienne

Mardi 18.10.2011 au Mardi 01.11.2011

Nous y sommes au Chili après avoir passé la douane à Chile Chico, on fera 2-3 courses arrivé en ville et on se calera un peu plus loin dans le haut de la ville à un point de vue magnifique, jusqu’à qu’il se mette à pleuvoir toute la nuit et qu’au matin on se retrouve embourbés comme des bleus, en bon touristes un poco stupido on descend en ville pour se rendre compte qu’il risque de pleuvoir ces 2 prochains jours alors un tracteur on trouvera… Au final on a trouvé qu’une excavatrice deluxe, ça fera bien l’affaire, le gars super cool nous monte au point de vue et nous sort de là non sans peine mais tranquillement on peut repartir comme si de rien n’était.

belle veranda.jpg    on dort là.jpg    la gadoue.jpg    excavatrice deluxe.jpg

On prend la route via le Lago Bertrand en longeant le Rio Baker, la route est magnifique, c’est de la piste mais on s’en fout c’est trop beau, on se pose au bord du lac pour y passer la nuit. Au matin on trace en direction de Cochrane puis de son lac pour après avoir traversé une rivière pour rejoindre un petit coin de paradis… On passera quelques jours à pêcher, chasser, bricoler, se balader, faire sa lessive, prendre le temps de profiter tranquilles. On y rencontra un groupe de 4 potes guides de pêches qui se font quelques jours de vacances et repérage pour leur boulot.

belle piste.jpg    rivière.jpg    bivouac.jpg    on est pas bien là.jpg

On pêchera quand même chacun un beau poisson, 2 truites saumonées et un saumon… plus fructueux que la chasse mais on trouvera quand même 4 morilles pour nous consoler. Du coup on aura bien mangé pour pas cher en plus et pour couronner le tout on a bu l’eau du lac qui est potable dans cet endroit sauvage et naturel.

pêche.jpg    poisson grillé.jpg    lessive.jpg    petit bain.jpg

De retour à Cochrane, on y rencontre un couple de chiliens qui serait intéressés pour acheter le camion mais il n’est bien sûr pas à vendre, ils nous inviteront néanmoins à passer chez eux, ils sont architectes et travaillent depuis quelques années sur un projet de parc naturel non loin de là, ils construisent des maisons magnifiques style intemporel, ils font du neuf avec du vieux en alliant toutes les nouvelles technologies en matière d’énergie, l’ensemble du parc est auto-suffisant en électricité, c’est un projet unique au Chili. On passera une super soirée en leur compagnie.

paisible.jpg    bon bivouac.jpg    route de l'estancia.jpg    estancia valle chacabuco.jpg 

Le lendemain nous reprenons la route pour le nord, paysages incroyables avec vue en arrière plan du sud de la cordillère des Andes, nous passerons la nuit dans une forêt entre Bahia Murta et Puerto Sanchez. Le long de la route qui mène à Puerto Sanchez, on passera chez un suisse-allemand nommé Werner qui a élu domicile ici depuis 25 ans, c’est un type trop cool qui nous invite à manger et qui nous a fait découvrir sa vie dans ce petit coin de nature exceptionnel. Il a construit sa cabane lui-même à l’ancienne, en troncs d’arbres dans un style de construction qu’il aura apprît lors d’un de ses voyages au canada et en Alaska, il y vit avec sa femme et son fils de 10 ans. Sa femme travaille un peu dans le tourisme et ils louent une petite cabane sur son terrain, pour le reste ils vivent là tranquillement, mangent ce qu’ils produisent et ne demandent rien à personne, nous en profitons pour lui filer un coup de main pour son potager. Il nous parle d’un gros problème de la région qui est l’installation de barrages dans toute la patagonie chilienne, coup dur pour un homme qui a vu tout évoluer autour de lui avec les années. De Bahia Murta à Puerto Sanchez il reste le seul à exploiter et à vivre de ses terres.

 chez Werner.jpg    Alpaga.jpg    les jardiniers.jpg    la famille et nous.jpg

Toujours en remontant vers le nord nous passons à Coyhaique pour y faire les courses, seul particularité du super marché, il n y a pas assez de chariots, c’est la guerre et après avoir rempli notre chariot, on se le fait discrètement volé à l’intérieur du magasin, pas grave mais bon il a fallu tout recommencer… On essaiera de faire le plein d’eau et de trouver du gaz, au final on repartira sans rien, pas de gaz et on nous refuse l’accès aux robinets dans les stations-service, pas grave on se débrouillera.

route de la jungle.jpg    tel un caméléon.jpg    tranquil.jpg    los Carlitos et nous.jpg

Fini la ville place à la « jungle patagonienne », le climat devient humide et la végétation se densifie, la route est relativement mauvaise mais on s’en sort pas trop mal… le long de la route nous trouverons une sorte d’aire de stationnement super sympa avec l’eau, les toilettes, douches etc… on y passera 3 jours et nous rencontrerons un autre couple de français en vélo, les los Carlitos, Carlito et Carlita voyagent depuis une année et demie en vélo et sont partis depuis la France. On se fera une bonne bouffe sympathique et nous passerons du bon temps avec eux, y sont super sympas on a bien rigolé.

Après plus de mille bornes de piste plus ou moins bonne, on quitte la « jungle » et on se retrouve à nouveau en Argentine pour poursuivre notre remontée vers le nord.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site